logo-cntc

NAR-CNT-Banner

logo-narc

 

 

Communiqué de presse

 

 



En prévision des négociations relatives à la nouvelle politique tarifaire qui sera intégrée dans le nouveau contrat de gestion de la SNCB, les interlocuteurs sociaux siégeant au Conseil central de l’économie et au Conseil national du travail ont émis, le 21 janvier 2015, un avis d’initiative. Dans cet avis, les interlocuteurs sociaux définissent les principes de base sur lesquels la nouvelle politique tarifaire devrait s’appuyer. Ces principes visent à ce que le coût des déplacements domicile-travail ne constitue ni un obstacle en matière de choix d’un emploi ou en matière de mobilité géographique ni une quelconque source de discrimination entre les travailleurs.

 

Les Conseils préconisent une nouvelle politique tarifaire de la SNCB qui encourage les gens à se déplacer en train, et qui contribue ainsi à réduire les problèmes de congestion de plus en plus aigus qui ont des conséquences néfastes tant sur l’économie que sur le fonctionnement du marché du travail, l’environnement et la santé publique. A cette fin, ils appellent les différents niveaux de pouvoir à veiller à ce que leurs lignes politiques œuvrent de manière cohérente et ne se neutralisent pas.

 

Les Conseils ne souhaitent pas de différenciation des tarifs des abonnements pour les déplacements domicile-travail (cartes train trajet et cartes train mi-temps) en fonction de la période de la journée et/ou du taux de fréquentation de la ligne ferroviaire. En effet, de telles différenciations entraîneraient une discrimination entre travailleurs sur base des horaires de travail ou du lieu du domicile. Les Conseils plaident pour que les jeunes qui étudient et travaillent en alternance, quel que soit leur institut de formation, puissent bénéficier des tarifs scolaires de la SNCB. Ils plaident également pour un traitement égal en matière de tarification pour les cartes train mi-temps (travailleurs à mi-temps) et les cartes train trajet (travailleurs à temps plein).

 

Aux yeux des Conseils, cette nouvelle politique devrait, d’une part, rencontrer le besoin de stabilité des interventions des travailleurs et des employeurs au coût des transports en commun publics et être gérable sur le plan administratif, et, d’autre part, être suffisamment dynamique pour pouvoir faire face à la modification des besoins de mobilité résultant des développements sociétaux (coparentalité) et des évolutions politiques en matière de mobilité (budget mobilité).

 

 

 

 

 

Av. de la Joyeuse Entrée, 17-21 - 1040 Bruxelles - Tel: 02 233 88 11 - Fax: 02 233 88 59 - E-mail: greffe@cnt-nar.be - Website: www.cnt-nar.be
Blijde Inkomstlaan, 17-21 - 1040 Brussel - Tel: 02 233 88 11 - Fax: 02 233 88 59 - E-mail:
griffie@nar-cnt.be - Website: www.nar-cnt.be

filetc-klein